Du Royaume De Canna

Du Royaume De Canna Levrier afghan

Levrier afghan

L'ARRIVÉE DU CHIOT À LA MAISON

L'ARRIVÉE DU CHIOT À LA MAISON


La joie et l’émotion sont considérables alors que vous préparez l'arrivée de votre chiot à la maison.

 Mais il ne faut pas oublier que le chiot risque d’être dépaysé par le nouvel environnement, apeuré par l’absence de sa maman et de ses frères, désorienté par le changement d’habitudes. 

Essayons de voir ce qu'il est possible de faire pour l’accueillir au mieux. Il va falloir du calme, de la patience et de la tendresse pour l’aider à se détendre.

Dès qu’il arrive, il faut le laisser explorer chaque recoin de la maison pour qu’il apprenne à reconnaître son nouvel univers. En revanche, et bien que ce ne soit pas toujours facile, il faut éviter de le passer de main en main, en le contraignant à accepter câlins et caresses. Il faut au contraire lui parler doucement pour le rassurer.

Le « réconfort »

Un chiot se fatigue facilement ; une fois passés les premiers instants d’excitation, il se peut qu’il se mette à pleurer et recherche la compagnie de sa mère et de ses frères.
Il faut alors lui proposer un endroit tranquille pour qu’il puisse se reposer. 
Un panier garni d’une couverture ou d’un vieux pull appartenant au maître et une peluche conviennent parfaitement ; placé dans un coin de la maison où il n’y a pas trop de passages, le chiot peut alors observer les faits et gestes des membres de la famille tout en se sentant protégé.

La niche

Dès le début, il est conseillé d’habituer le chien à aller dans sa niche, que ce soit un panier, un matelas ou un petit lit ; il n’est cependant pas exclu qu’il préfère s’installer sur le canapé ou le lit de son maître.
Indépendamment du choix effectué, il est important que la literie soit lavable, parce que c’est là que les parasites déposent leurs œufs, comme les puces.

 

L'arrivée du chiot doit être préparée bien avant le retour de chez l'éleveur.

Il faut prévoir quel sera l'espace de vie du chiot pour s'y tenir dès la première nuit.

 Rangez la maison de façon à ce qu'aucun objet dangereux ni produit toxique ne soit à sa portée.

 

Afin que le chiot prenne conscience de son nouvel entourage (espace et personnes), il faut lui faire visiter les lieux et lui signifier rapidement les limites qui lui sont imposées. Cette notion de limite territoriale est le premier pas vers l'obéissance et vers l'écoute du maître.

 

Evitez de le montrer à tous les amis et voisins le premier jour. Il doit, au contraire, bien savoir qui sont les membres de SA famille. Cela lui permettra de savoir qui il faut écouter. De plus le chiot est parfois stressé d'avoir quitté sa "famille natale" et il est difficile et fatigant pour lui de voir un défilé à la maison dès son arrivée.

Conseils pratiques

Voici quelques conseils pratiques à suivre les jours suivants l'arrivée du chiot :


- Pour encourager l’évacuation de l'urine et des selles à l'extérieur, promener le chiot plusieurs fois par jour (après chaque repas, chaque sieste ou nuit, un jeu...) et récompenser chaque élimination correctement effectuée. Il est préférable de ne pas utiliser de journaux (sinon un double apprentissage aurait lieu et le chiot pourrait continuer à faire ses besoins à l’intérieur de la maison une fois adulte, même si les journaux ne sont pas présents).

- Sortir le chiot en ville ou à la campagne, même si le programme vaccinal n’est pas encore achevé. Il est conseillé d’éviter les zones fréquentées par un grand nombre de chiens pour réduire le risque de transmission de maladies.

- Visiter au moins deux fois par semaine un lieu très bruyant et fréquenté par de nombreuses personnes comme un marché, la gare, le centre-ville un samedi après-midi.

- Encourager le chiot à s’approcher d’autres chiens (de grande ou petite taille, mâle ou femelle) et à interagir avec eux. Ainsi, ils perfectionneront leur communication et leurs rituels sociaux.

- Favoriser le contact entre le chiot et les êtres humains (enfants, hommes, femmes, personnes âgées).